Laumape, centre d’attraction

C’était l’un des choix forts de Steve Hansen au moment d’annoncer sa liste pour le dernier Mondial. Ngani Laumape (27 ans) en était le grand absent. Le sélectionneur lui préférant au centre Sonny Bill Williams, Ryan Crotty, Anton Lienert-Brown ou encore Jack Goodhue. Des profils plus complets que le bulldozer des Hurricanes. Pourtant ce dernier déclarait voilà deux ans dans les colonnes de Stuff vouloir évoluer dans son jeu. « Je veux vraiment devenir un joueur plus complet, je ne veux pas être celui qui va juste enfoncer la ligne adverse. Évidemment, j’aime le défi mais aussi utiliser les joueurs autour de moi à mon avantage ».

Ce samedi, Laumape a prouvé qu’il avait progressé et qu’il n’était pas qu’un joueur de défi physique. A l’image de ce cadrage-débordement d’école en bout de ligne infligé à Beauden Barrett, excusez du peu… Un « tchic-tchac » suivi d’une accélération laissant sur place le rapide arrière des Blues, avant d’enfoncer Otere Black dans l’en-but. Car oui si l’international néo-zélandais (13 sélections) a su évoluer, il n’en reste pas moins un redoutable joueur de duel. Grâce à sa puissance physique, Ngani Laumape continue de faire des ravages dans les défenses pour mettre son équipe dans l’avancée. A l’image de cette charge donc qui amena le premier essai des Hurricanes, puis une nouvelle quelques minutes plus tard sur Beauden Barrett qui n’aura décidément pas réussi à stopper le centre.

Une association parfaite avec Umaga-Jensen

Visé par les Blues sous les renvois, Ngani Laumape a répondu présent, faisant gagner ces quelques mètres si précieux aux Hurricanes. Mais quand on vous disait que le centre n’était plus qu’un déménageur, il n’y a qu’à voir ces multiples combinaisons où Laumape a fait jouer derrière lui notamment pour son compère Peter Umaga-Jensen, neveu d’un certain Tana… La paire de centres des Hurricanes s’est largement mise en évidence, alternant parfaitement entre jeu pénétrant et jeu déployé, laissant leurs vis-à-vis Harry Plummer et Rieko Ioane dans l’ombre. Bref, les Hurricanes ont remporté la bataille du centre du terrain.

En défense aussi, Laumape a impressionné. Rarement pris à défaut, le trois-quarts des Hurricanes a souvent mis la pression sur ses adversaires sur les ballons hauts. Comme sur Matt Duffie en début deuxième mi-temps amenant une pénalité pour les joueurs de Wellington. Ngani Laumape a ainsi pu exulter et libérer toute son énergie à l’image d’un défenseur de NFL attrapant un quaterback…

Vous l’aurez compris, le centre des Hurricanes a livré une performance XXL qui a permis aux siens de l’emporter (29-27). Avec le retour de SBW à XIII et le départ de Crotty au Japon, il se pourrait bien que le nouveau sélectionneur des Blacks, Ian Foster, ne se prive pas longtemps des qualités de Laumape…

Source : Rugbyrama

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *