TOP Bookmakers

Faites le plein de bonus, en ce moment le montant cumulé des bonus pour tous les bookmakers est de 500€ !

Partenaires


Pariez sur les courses hippiques, turf, pmu

Le Jeu Simple


La martingale montante

Cette méthode permet de rester bénéficiaire quelque soit le nombre de mises perdantes. En quelque sorte, lorsque vous touchez un gagnant, vous récupérez toutes vos mises antérieures + un bénéfice.

Il y a 2 variantes de cette martingale montante: la martingale intégrale et la martingale à 2 niveaux.


La martingale intégrale :

C’est un système dans lequel vous doublez la mise précédente après chaque perte. Aussi les mises peuvent devenir rapidement importantes et en contre-partie très rémunératrices.


Exemple pour une martingale avec une mise initiale de 1,50€

Vous décidez donc de miser 1,50€ sur un jeu simple. Pour que celui-ci vous rapporte un bénéfice, il faut que la cote du gagnant soit au minimum supérieure à 1,01€.
Malheureusement, vous perdez ce premier pari.
Selon le principe de la martingale intégrale, il vous faut miser le double de la mise initiale, soit 3€.
Afin de récupérer la première mise et de faire un gain sur la seconde, il vous faut jouer un gagnant dont la cote est d’un minimum de 1,51.
En effet, si vous misez 3€ sur un gagnant dont la cote est de 1,51, en cas de pari gagnant vous remportez 4,53€ (3€ x 1,51). Il faut que vous déduisiez vos mises cumulées pour déduire le bénéfice total 4,53€ - 4,5€.
Vous devenez bénéficiaire à partir d’une cote minimum de 1,51€ pour une mise de 3€ et ayant effectué un pari de 3€ et joué précédemment 1,5€.
Vous perdez encore ce pari.
Vous devez effectuer une troisième mise de 6€ ( vous doublez la mise précédente de 3€).
A combien doit s’élever la cote qui permette de réaliser un gain et de couvrir toutes mes mises précédentes ?
Vous avez joué précédemment un total de 4,5€ auxquels vous ajoutez la mise de 6€, soit 10,50€.
Il faut donc que la mise de: 6€ x la cote du cheval gagnant, vous rapporte au moins 10,5€.
Il faut un gagnant dont la cote est au minimum de 1,76, car 6€ x 1,76 = 10,56€ (qui est supérieure à 10,5€).
Vous gagnez ce pari ! Vous avez alors atteint votre objectif qui était de faire au moins un bénéfice sur l’ensemble de vos paris.
Si vous aviez perdu, il aurait suffit de répéter cette méthode jusqu’à ce qu’un pari vous permette de récupérer toutes vos mises antérieures et de faire un bénéfice.
Vous vous rendez compte qu’avec cette technique le montant des mises peut s’élever très rapidement. Cette martingale implique en effet que le turfiste puisse avancer des fonds importants. La méthode de la martingale à deux niveaux va vous permettre de limiter ce phénomène.

La martingale à 2 niveaux pour un jeu simple:

C’est une variante de la martingale précédente, dans laquelle vous décidez de doubler uniquement toutes les 2 mises perdantes.


Exemple pour une martingale avec une mise initiale de 1,50€

Vous effectuez une première mise de 1,50€, nous avons vu qu’il nous faut au minimum une cote de 1,01€ pour effectuer un bénéfice sur cette première mise.
Vous perdez.
Vous faîtes alors une mise de 1,50€. Il vous faut alors parier sur un cheval dont la cote est au minimum égale à 2,01€ pour, en cas de victoire, rembourser les 3€ (1,50€ + 1,50€) que vous avez joué.
Vous voyez qu’en misant 1,50€ sur une cote s’élevant au minimum à 2,01€ vous pouvez effectuer, un bénéfice sur toutes les sommes que vous avez jouées précédemment, et votre gain s’élèvera au moins à
3,15€ (1,50€ x 2,01).
Malheureusement vous perdez encore ce pari.
A combien doit s’élever cette 3ème mise ?
Selon cette méthode vous doublez votre mise toutes les 2 mises perdantes.
Vous devrez alors jouer 3€ (1,5€ x 2).
A combien doit s’élever la mise du cheval gagnant au minimum ?
La mise minimum doit s’élever à 2,01€. En effet, si le cheval est gagnant, vous toucherez 6,03€ (3€ x 2,01). Desquels vous déduisez l’ensemble des mises que vous avez jouées: 6€ (3€ + 1,5€ + 1,5€) pour connaître votre gain.
Cette fois ci vous gagnez !!

Vous récupérez alors l’ensemble de vos mises précédentes, et vous réalisez un bénéfice sur l’ensemble de celles-ci !



Nous vous recommandons le site Betclic pour parier sur les courses hippiques. Pour plus d'informations sur Betclic.fr cliquez ici


Le couplé gagnant

Cette méthode vous permet d’étendre votre couplé gagnant aux outsiders.
Le couplé gagnant offre des rapports beaucoup plus rémunérateurs que les jeux simples.
Une bonne maîtrise de ce type de paris peut vous permettre d’empocher gros.
Comme vous pouvez le deviner, les plus beaux couplés que vous puissiez réaliser sont ceux réalisés par des outsiders ou des chevaux « surprises » qui ont été totalement élaissés des bookmakers.
Il paraît alors évident que c’est la solution la plus intéressante, car c’est la plus rémunératrice. L’idéal serait d’étendre votre couplé à ces outsiders.
Etendre votre couplé aux outsiders, c’est aussi augmenter le nombre des possibilités. Cela aura pour conséquence d’augmenter fortement votre mise.


Exemple :

Si vous étendez votre couplé à 7 chevaux, vous avez 21 possibilités de couplés vainqueurs.
Vous pariez 1,5€ sur chaque. Votre mise sera alors de 42€
Si vous décidez maintenant d’étendre votre couplé à 8 chevaux, il y a dorénavant 28 possibilités, à 1,5€ la mise par couplé, ce qui vous fait une mise totale de 42€ pour 8 chevaux.
Il vous faut donc chercher des systèmes permettant de réduire le nombre de combinaisons possibles tout en diminuant au minimum vos chances de gains. On appelle ces méthodes: les Systèmes Réducteurs.



Système Réducteur 1

Si vous souhaitez conserver un couplé étendu sur 7 chevaux.
Déterminer les bases.
La première méthode serait de penser qu’il y a deux chevaux qui ont plus de possibilités que les autres de terminer dans le couplé final. Vous faîtes votre couplé en vous reposant sur ces 2 bases. Un couplé possible sera donc constitué des 2 bases entres elles.
Vous déterminez alors 5 outsiders. Puis, vous couplez à tour de rôle les 5 outsiders avec les 2 bases.
Cette méthode vous permet de faire passer le nombre de combinaisons possibles de 21 à 11 !
Cela fait passer votre mise initiale de 31,50€ à 16,50€ (11 x 1,50€).
Vous avez ainsi plus de chances de gagner car il vous suffit de toucher un couplé de 11€ pour récupérer votre mise.


Exemple :

Vous décidez d’étendre votre couplé à 8 chevaux au lieu de 7.

Le système réducteur devient plus intéressant car, tout en conservant les 2 bases et donc 6 outsiders, le nombre des possibilités passe de 28 à 13 seulement.

Votre mise, au lieu d’être de 31,50€, devra être de 16,50€ seulement. Pour devenir bénéficiaire avec votre couplé étendu à 8 chevaux, il vous faut, au minimum, toucher un couplé à 13€.



Système Réducteur 2

Ce système consiste à considérer 3 chevaux comme grands favoris et 5 outsiders.
Vos paris se feront donc sur les 3 chevaux favoris entre eux (3 x 1,5€) auxquels vous ajoutez les 15 possibilités complémentaires. Vous miserez donc un total de 27€ au lieu de 42,00€. Pour réaliser un bénéfice sur ces paris, il vous faut toucher un couplé de 15€ seulement.
Le second système a l’avantage d’être plus sûr que le premier système réducteur.



Nous vous recommandons le site PMU.fr pour parier sur les courses hippiques. Pour plus d'informations sur PMU.fr cliquez ici


Le Trio

Ce type de pari est beaucoup plus coûteux mais aussi beaucoup plus rentable. Aussi, si on veut étendre ses combinaisons il faut faire appel à un système réducteur.


Vous appliquez un système réducteur, comme ceux présentés ci-dessus, à 4 bases et 4 outsiders.
C'est-à-dire que, dans un lot de 8 chevaux susceptibles de remporter la course, vous désignez 4 chevaux favoris (bases) et 4 outsiders.
Vous misez prioritairement sur les combinaisons de favoris entre eux. Il y a donc 4 trios possibles (4 x 1,5€).
Ensuite, il faut déterminer des trios contenant chacun 2 favoris et 1 outsider. Ce qui fait 24 combinaisons complémentaires.
Ce qui engendrera une mise totale de 42€ (4 x 1,5€ + 24 x 1,5€).
Cette méthode appliquée avec brio peut vous rapporter de très bons trios qui rapportent gros.
N’hésitez pas à appliquer, par-dessus, une martingale sur deux niveaux (expliquée ci-dessus) car l’investissement est relativement modéré pour un trio sur 8 chevaux.


Le Tiercé

La difficulté majeure du tiercé c’est de deviner l’ordre d’arrivée des 3 chevaux de tête.
Vous pouvez certes retrouver les trois bons chevaux dans le désordre. Mais comme vous le savez le désordre paye beaucoup moins bien, parfois 5 fois, 10 fois voire 15 fois moins que le tiercé dans le bon ordre.
La meilleure solution au tiercé serait de jouer les numéros selon toutes les combinaisons possibles. Un système qui peut s’avérer très onéreux.
Ici encore il convient d’appliquer un système réducteur.


Le système réducteur du Tiercé :

Etablissez un système réducteur de 3 bases (favoris) et 4 outsiders.
Développez les possibilités de tiercé dans le bon ordre de ces 3 bases.
Vous obtenez ainsi 6 possibilités pour une mise de 6€.
Mélangez ensuite ces 3 bases, 2 à 2 avec les 4 outsiders.
Ce qui vous fait un total de 12 combinaisons complètes. Au final la mise s’élève donc à 72€.
Si vous touchez, cette méthode vous permet de gagner à la fois le tiercé dans l’ordre + 5 fois dans le désordre.



Nous vous recommandons le site Zeturf pour parier sur les courses hippiques.


Le Multi

Le système réducteur du Multi

Exemple pour un Multi5

Si vous prenez 4 bases, combinées 2 par 2, vous obtenez alors 6 possibilités.
Vous combinez ensuite les 4 outsiders 3 par 3, soit 4 combinaisons d’outsiders.
Au total, vous obtiendrez donc, 24 (6 x4) combinaisons. Vous devez effectuer pour ce multi5 une mise de 72€.


Le Quarté et le Quinté

Ils consistent à indiquer dans le bon ordre les quatre ou cinq premiers d’une épreuve.
Ce type de pari ne permet pas de réaliser un réel gain substantiel avec un système réducteur car vos chances de trouver le bon ordre dans ces épreuves sont aux mieux égales à 1 chance sur 21.